[email protected] 06 09 90 40 45 corinne0176

Addictions aux jeux video en ligne, smartphone et Facebook : comment s’en sortir ?

addicrion aux jeux vidéo

A partir de combien d’heures de jeux en ligne peut-on dire qu’une personne est accroc, est sous l’emprise d’une addiction aux jeux video ? Quelles sont les symptômes d’une addiction aux jeux vidéo et quelles en sont les conséquences ? Que faire quand on souhaite arrêter et qu’on a déjà essayé sans succès ?

addiction aux jeux vidéoLes adeptes des jeux en ligne jouent… avec le feu

Une addiction se fait de plus en plus présente avec le développement toujours plus intense des technologies, celle des jeux vidéos, que ce soit que ce soit sur smartphone, tablette ou PC et consoles, les plus addicts jouent au des MMORGP (Massive Multiplayer Online Role Playing Game ou jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs).

Addiction au jeux videos en ligne, l’arbre qui cache la forêt

Qu’on en soit au stade de l’addiction ou à la dépendance, ce trouble cache un profond mal-être, même si la personne qui en souffre ne le reconnaît pas explicitement. Elle trouve le réconfort de ses angoisses dans la pratique intensive du jeu, ce qui lui permet d’en faire son principal centre d’intérêt au quotidien. Malheureusement, ce réconfort n’est bien sûr qu’illusoire, puisqu’à terme, la vie de l’accro ne s’en trouve pas améliorée, bien au contraire.  Trop jouer peut augmenter l’anxiété, on se retrouvera donc dans un cercle vicieux : je trouve du réconfort dans le jeu en excès, mais l’excès m’angoisse, alors je vais me réconforter en jouant (culpabilité, peur, procrastination, ou autre émotions désagréables), et ainsi de suite.

On commence à être dans une pratique excessive à plus deux heures par jour de jeux, mais tout dépend de ce sûr quoi on empiète dans les autres domaines de vie.

Les adolescents et jeunes adultes : plus de risques

Même si certains joueurs pensent avoir une vie sociale par le biais des jeux videos, trop jouer est lié à des troubles psychiques qui se voient aggravés tels qu’un repli sur soi, manque d’intérêt pour la vie en dehors du jeu, angoisse, dépression, manque d’appétit avec oubli de se nourrir. Les jeux de rôle comme World of Warcraft ou Clash of Clans demandent en effet, par le biais d’équipes constituées, une implication de la part de chaque joueur. Pour les adolescents, qui sont pleine période de rébellion, et de recherche identitaire, les conséquences, outre manque de sommeil, le stress et la fatigue, peuvent aussi se faire sentir du côté des résultats scolaires et dans les cas extrêmes, d’oublier qui on est dans la vraie vie.

Si un jeune adulte est en couple, l’addiction aux jeux video  peut mettre sa vie amoureuse en danger, ne serait-ce qu’avec deux heures consacrées au jeu par jour. Le risque ne se situe pas uniquement dans la pratique, mais également dans la pensée, car toute son attention est tournée vers ses performances, et une irritabilité s’il ne peut plus jouer. Les jeux sur Facebook comme Candy-crush étant aussi concernés que les MMORGP.

Addiction aux jeux video : Comment s’en sortir ?

Comme traitement, on peut toujours faire une cure de désintoxication, mais si on ne va pas chercher à régler le problème de fond, l’addiction aux jeux video aura tôt fait de se manifester à nouveau.

Etre accompagné pour trouver et traiter les causes du problème sera une démarche productive pour l’addict en souffrance. Souvent, l’accent sera mis sur le renforcement de l’estime de soi, avec notamment l’EFT (Emotional Freedom Techniques ou technique de liberté émotionnelle), et une manière plus saine de gérer ses angoisses. Le pré-requis étant bien entendu de vouloir changer ses habitudes par rapport aux jeux video en ligne.

A pratiquer seul : la cohérence cardiaque

L’avantage de cette méthode, c’est qu’on en voit rapidement les résultats sur un état de stress ou de manque de sommeil. Seulement trois fois, cinq minutes par jour, et on en ressent immédiatement les effets de mieux-être. Vous pouvez vous accompagner d’une musique thérapeutique, découvrir l’outil.

Avec l’addiction aux jeux video, il vous paraîtra peut-être difficile de vous y mettre au début, mais cela vaut la peine d’essayer de consacrer un petit quart d’heure quotidien. Les résultats se ferons rapidement sentir, dans les minutes et les heures et les jours qui suivent. Votre anxiété de ne pas jouer s’en trouvera diminuer, et des idées nouvelles apparaîtront.

 

Le Reiki : apaiser les angoisses et le manque par l’énergie universelle

On peut pratiquer seul le Reiki lorsqu’on est initié (tout le monde peut apprendre), ou bien recevoir un soin en cabinet ou à distance. Le receveur doit seulement rester allonger et accepter que le donneur pose ses mains aux endroits les plus appropriés.

Retour à une vie sociale

En parallèle, recommencer à voir d’autres personnes, avoir des activités différentes et se reconnecter à la nature constituera une excellente thérapie complémentaire.


Prenez renez-vous avec Corinne Lefebvre
Téléphone : 06 09 90 40 45

Votre nom

Votre email

Votre demande

Partagez cet article à vos proches :