[email protected] 06 09 90 40 45 corinne0176

Gestion du poids : bouger et manger sainement en période de stress

Le stress ralentit le métabolisme et fait brûler moins de calories

Le stress ralentit le métabolisme et fait brûler moins de calories, selon une étude publiée dans la revue Biological Psychiatry.

Jan Kiecolt-Glaser et Martha Belury, professeures de psychologie et de nutrition à l’Université d’État de l’Ohio, ont mené cette étude avec 58 femmes âgées en moyenne de 53 ans. Pendant 7 heures après avoir pris un repas de 930 calories riche en gras saturés ou en gras monoinsaturés (huile de tournesol), leur métabolisme ainsi que les niveaux sanguins d’insuline, de glucose (glycémie, de triglycérides et d’hormone de cortisol (liée au stress) étaient mesurés.

Poids et stress - clefdubienetreLe métabolisme était mesuré au moyen d’un équipement mesurant l’oxygène et le dioxyde de carbone dans le flux d’air inhalé et exhalé.

Celles qui avaient vécu des événements stressants la veille brûlaient en moyenne 104 calories de moins pendant ces 7 heures que celles qui n’avaient pas été stressées. Elles avaient aussi des niveaux plus élevés d’insuline, ce qui contribue au stockage des graisses plutôt que leur utilisation comme combustible.

Cela signifie qu’au fil du temps, le stress peut conduire à une prise de poids, soulignent les chercheuses. Et ce, d’autant plus que des études ont montré une plus grande tendance vers des aliments gras et sucrés en cas de stress. Des études ont aussi montré que les personnes qui vivent du stress ou d’autres perturbations de l’humeur ont un risque plus élevé de surpoids ou d’obésité.

Les chercheuses s’attendaient à ce que le repas de gras saturés ait un plus grand impact sur le métabolisme que celui de gras mono-insaturé, ce qui n’a pas été le cas.

Ces résultats offrent une motivation de plus pour garder des aliments sains à la portée afin d’avoir une autre alternative que les aliments gras et sucrés qui sont souvent choisis parce qu’ils sont faciles d’accès et pratiques.

 

Source : Psychomedia

Partagez cet article à vos proches :